Les seniors ariégeois volontaires pour tester le dispositifs SACHA

Depuis août, une vingtaine de personnes âgées ariégeoises – toutes consentantes – sont équipées en permanence d’un drôle de dispositif baptisé « SACHA ». Patch ou bracelet-montre, c’est un dispositif qui permet à tout moment d’alerter sur les cas de chutes, sur les demandes d’urgence ou sur les localisations inhabituelles du porteur. C’est aussi un outil qui permet d’informer sur l’activité physique de ces personnes.

Mais le progrès technologique n’aurait pas grand intérêt s’il n’avait pas un impact direct dans le quotidien des gens et si de bonnes fées se sont penchées sur le berceau de SACHA, c’est bien pour cela : « La technologie intéresse plusieurs publics (rappelle le Docteur Lawrence Bories), la personne âgée à qui on veut donner un maximum la possibilité de rester à son domicile, de façon la plus sûre possible, les aidants familiaux hyper sollicités et stressés, les aidants professionnels aussi… et plus largement la société, en ce qu’on va tenter d’éviter la bascule dans la dépendance ».

Hervé Denudt qui suit le projet pour Ariège Expansion y voit le signe que « en Ariège, on peut facilement expérimenter. Il y a une confiance, des logiques de partenariat, une proximité qui font que ça va plus vite qu’ailleurs. Sur le terrain on s’approprie les projets ».

Un point essentiel au yeux du gériatre : « détecter la fragilité chez des personnes encore autonomes, c’est pouvoir proposer un peu plus d’exercices, donner des conseils nutritionnels, inviter à être actif d’un point de vue social… et c’est prévenir la dépendance ».

Les attentes autour de SACHA sont donc très grandes.

La Gazette Ariégeoise, le 04/09/2015

http://www.gazette-ariegeoise.fr/

Comments are closed.